Etienne PERRUCHON

Etienne PERRUCHON

Eclectique et imaginatif, Etienne Perruchon a composé un grand nombre d’oeuvres appartenant à des genres aussi différents que la musique de film, la musique de scène, la musique symphonique, ou la chanson.

Depuis 1981, date de sa première commande, il a signé la musique de nombreuses pièces de Théâtre, dont plusieurs mises en scène par Charlie Brozzoni LA GRANDE PARADE AU CABA­RET DE L’ANGE BLEU, prix du « off » à Avignon en 1995 et « Éléments moins performants » de Peter Turini. Dans les mises en scène d’André Engel, deux pièces de Georg Buchner WOYZECK, LÉONCE ET LÉNA pour laquelle Etienne Perruchon a obtenu le Prix du Meilleur Compositeur de musique de scène du Grand Prix de la critique 2001/2002.

En 2004, il a composé et créé un opéra, LE GÉANT DE KAILLASS d’après un livret de Peter Turini ainsi que la musique du MENTEUR de Corneille avec Denis Podalydès à la comédie-Française dans une mise en scène de Jean-Louis Benoît.

Patrice Leconte découvre DOGORA et décide d’en faire un film musical et impressionniste sorti le 10 novembre 2004. Etienne Perruchon se verra décerné le « Mozart de 7ème art » au festival d’Auxerre pour la musique de ce film.

En 2005, Patrice Leconte lui confie la composition de la musique des « Bronzés 3 ».

Son nouvel opéra PINOCCHIO à été inspiré par un livret de son épouse Jeanne Perruchon d’après la célèbre histoire de Carlo Collodi.

En 2009, le Musée Historique de Jérusalem et la société Skertzo lui ont confié la composition de la musique du nouveau spectacle permanent du site historique de LA TOUR DE DAVID.

Sa complicité avec Patrice Leconte continue à travers des collaborations pour le cinéma (LA GUERRE DES MISS, VISON PÉKIN), le théâtre (GROSSE CHALEUR) et le théâtre musical (LE LEC­TEUR DU LAVOMATIC) et plus récemment une comédie musicale en film d’animation d’après le roman de Jean Teulé LE MAGASIN DES SUICIDÉS.

Pendant la saison 2010 - 2011, sur les scènes de France on pouvait entendre sa musique de scène chantée par les comédiens et … le public dans la pièce de Labiche mise en scène par Jean-Louis Benoit UN PIED DANS LE CRIME avec, entre autres Philippe Toretton et Dominique Pinon.

Son épopée dogorienne continue avec la composition de deux nouveaux opus : TCHIKIDAN et SKAANZA.

En 2012, le public Genevois a pu écouter DOGORA et SKAANZA jouée dans la prestigieuse salle du Victoria Hall.

En mai 2013, Ariane Mnouchkine et son Théâtre du Soleil ont acceuilli DOGORIANS, le spec­tacle musical composé et conçu par le compositeur, mis en scène par Bernard Cauhard (Matz-EK, Maguy Marin …).